Présentation du stage

Pourquoi participer à un stage de récupération de points ?

Un stage de sensibilisation à la sécurité routière, plus communément appelé stage de récupération de points, permet à un automobiliste de protéger son permis et d'éviter son invalidation

Ces stages sont animés par des formateurs professionnels, spécialisés en sécurité routière. Ils ne peuvent être organisés que par des centres de formation agréés par les Préfectures (voir le programme du stage).

D'une durée de deux jours consécutifs, le stage n’est pas sanctionné par un examen mais il est validé par une attestation de suivi de stage. Les participants récupèrent jusqu'à 4 points sur leur permis de conduire, une fois le stage validé et enregistré par les services préfectoraux. Ces 4 points sont réattribués le lendemain du dernier jour de stage dans la limite des 12 points maximum du permis (sauf durant la période probatoire où le nombre total de points peut varier selon les situations).

Mais le stage a également, et surtout, un objectif pédagogique. Il permet aux automobilistes de mieux comprendre et appréhender les enjeux de la sécurité routière.

Quelles sont les conditions ?

Tout conducteur ayant commis une infraction sanctionnée par un retrait de points peut choisir d’effectuer un stage

Mais attention, vous ne pouvez pas récupérer de points autant de fois que vous le souhaitez. En effet, le délai entre deux stages ouvrant droit à récupération de points doit être d’une année au minimum.

Vous ne pouvez récupérer des points que si votre solde de points est positif, c'est-à-dire qu’il reste encore au moins un point sur le permis de conduire.

Pour être certain de récupérer des points, il est impératif de connaitre précisément sa situation et son solde de points. Il ne sert à rien de suivre un stage de récupération de points tant que le retrait de points n’est pas encore devenu effectif et que votre solde de point est toujours à son maximum.

Calendrier et tarif